Les pompes « pour » femmes n’existent pas ! 3 mythes à oublier.

Facebooktwitterpinterestmail

On a déjà tous entendu au moins une fois « les pompes c’est trop dur pour les filles ». Ou l’autre variante « vous ferez des pompes pour femmes sur les genoux ». Pourtant, je connais bien des filles qui font beaucoup plus de pompes que moi… Pourquoi donc ce mythe autour de la difficulté des pompes pour la gente féminine ?

Souvent détestées par les femmes, les pompes sont néanmoins un allié de poids pour sculpter leur silhouette. En effet, elles améliorent votre posture globale. De plus, elles travaillent les abdos, ce qui contribue à tonifier toute la sangle abdominale. De plus, en augmentant votre métabolisme vous allez brûler des calories vous permettant d’éliminer du gras.

Mythe 1 : Arrêtons de parler de « pompes pour femme »

Vous avez déjà entendu ce terme et il n’a pas beaucoup de sens ! Il est souvent employé pour parler d’une variation de pompes où l’on est appuyé sur les genoux, plutôt que les orteils. Le VRAI NOM est « pompes sur les genoux » (Knee Push ups pour nos amis anglophones).

Cette modification est essentielle pour toutes personnes désirant s’améliorer aux pompes si :

  1. elles ont du mal à tenir une position de planche efficace durant tout le mouvement. En effet, bien que cette position semble simple, elle nécessite l’utilisation d’un grand nombre de muscles pour se stabiliser,
  2. elles n’ont pas la force et/ou la mobilité nécessaire pour réaliser une pompe normale. Pour rappel, une pompe normale signifie soulever environ 60% de son poids avec le haut de son corps 1)Cooper Institute : How much weight is really lifted during a push-up?.

Plus grave, le terme « pompes pour femmes » révèle 2 problèmes majeurs à mes yeux.

Premièrement, même si les femmes ont en moyenne 50% de force en moins dans le haut du corps que les hommes 2)Differences between Men and Women in Percentage of Body Weight Supported during Push-up Exercise, ce n’est pas équitablement réparti dans la population… Je pense que je connais autant de femmes capables de réaliser des pompes avec une forme correcte, que d’hommes. L’expression est surtout blessante pour les femmes qui ne font pas un mouvement différent de celui des hommes.

Deuxièmement, cela peut être blessant pour les hommes qui n’arrivent pas à réaliser des pompes classiques. En effet, ce n’est pas une raison physiologique qui empêche de faire des pompes, mais bien musculaire. Il n’y a donc pas de raison de parler de « pompes pour femmes », mais bien de variante de pompes plus facile.

Mythe 2 : Tonifier votre poitrine

Les pompes étant un mouvement qui travaille en priorité les pectoraux, certaines personnes conseillent de faire des pompes pour « tonifier sa poitrine ». Nous allons voir pourquoi cela est impossible anatomiquement.

En effet, les seins sont principalement composés de tissus conjonctifs adipeux (moins joliment dit, de la graisse). La forme des seins d’une femme dépend en grande partie de leur soutien, qui provient principalement des ligaments de Cooper 3)Wikipedia : Ligaments de Cooper, et la poitrine sous-jacente sur lesquels ils reposent. Le sein est rattaché à la base de la paroi thoracique par une aponévrose épaisse sur les muscles pectoraux.

Les pompes pour femmes ne vont pas tonifier votre poitrine.

Cependant, si vos seins tombent, c’est que le ligament de Cooper est détendu. Celui est plastique (c’est à dire qu’il peut bouger), mais non élastique (lors d’étirements prolongés, importants, répétés, il ne peut reprendre sa longueur d’origine). Voilà pourquoi il est nécessaire de porter un soutien-gorge ou une brassière adaptée à la pratique sportive pour limiter ces désagréments… Et qu’il est impossible de tonifier les seins en travaillant ses pectoraux.

Mythe 3 : En vous musclant, vous allez perdre vos seins

Bizarrement, certaines femmes pensent qu’en se musclant elles perdront des seins. Il n’en est rien.

Comme nous l’avons vu précédemment, le volume des seins est principalement de la masse grasse. La musculation, comme son nom l’indique, n’a une incidence que sur les muscles.

Cependant, si vous avez un déficit calorique (vous dépensez plus que vous ne mangez) vous allez perdre de la graisse. Du coup, logiquement, vous risquez aussi de perdre des seins. Néanmoins, pas de panique ! Pour atteindre ces niveaux de taux de masse graisseuse, il faut vraiment viser un niveau de performance sportive élevé. Vous commencerez sûrement par perdre de la graisse ailleurs qu’au niveau des seins. Sauf à n’avoir que de la graisse qu’à cet endroit là.

Alors, les pompes pour femmes, une bonne idée ?

Pour les femmes, comme pour les hommes, les pompes sont un excellent exercice. Il permet de travailler tous le haut de votre corps tout en tonifiant vos bras. Le gainage actif pendant tout l’exercice vous permettra aussi d’avoir de meilleurs abdos, qui participent à votre posture. Finalement, au lieu de promouvoir des « pompes pour femmes« , arrangeons nous pour faire des « pompes avec les femmes« .

Facebooktwitterpinterestmail

Sources & Références

   [ + ]

Laisser un commentaire